Le secteur agricole est le plus important et représente 46,6 % du PIB (2004). Principale source de revenus du pays, il occupe 70-80 % de la population active. Les principales cultures sont vivrières (riz, maïs, fécules), puis le café, les arachides (cacahuètes), le coton et le tabac. Le Laos est le 3e producteur mondial d'opium derrière l'Afghanistan et le Myanmar (Birmanie) voisin. L'agriculture sur brûlis reste très pratiquée au Laos. Cette technique consiste à défricher (essartage) les futurs zones à cultiver puis à brûler les résidus durant la saison sèche. Cependant la concentration récente de la population le long des axes routiers accélère la rotation jachère-culture, ce qui contribue à l'érosion des sols. En effet cette technique reste viable pour des densités de population faibles et dispersées, mais devient problématique pour la préservation des sols quand la densité de population est telle que les temps de jachère deviennent trop court pour fertiliser les sols.