Le Laos passe alors sous le contrôle du Siam (Thaïlande) qui domina les trois royaumes jusqu'au XIXe siècle. En 1893, l'action du vice-consul de France à Luang Pragang, Auguste Pavie, ainsi qu'un blocus des côtes obligèrent le Siam à céder la rive gauche du Mékong (Laos oriental) puis à signer des traités (1902, 1904) reconnaissant le protectorat de la France sur la partie orientale de Lan-xang (Laos).
Il est finalement intégré à l'Union indochinoise française en 1899.

Quant à la partie occidentale de Lan-xang(dite "Issan"/nord-est), elle est occupée par le Siam.
En 1904 commença le long règne de Sisavang Vong qui dura jusqu'en 1959.